Histoire

La localité de Mondercange figure sans doute parmi les plus anciennes du Grand-Duché. Mention en est faite déjà en l’année 965 dans un acte officiel, qui régla la cession des droits seigneuriaux du Comte Sigefroi sur le village au profit de l’Abbaye d’Echternach. La première église chrétienne, datant du 10e siècle, se dressait probablement non loin de l’église actuelle, c'est-à-dire au croisement rue d’Esch et rue de l’Eglise.

Villa Rustica

En 1989, les restes d’une vaste propriété romaine (villa rustica) furent découverts et des fouilles archéologiques furent organisées par le Musée National. Cette découverte prouve que le village existe depuis l’époque gallo-romaine.

Néanmoins, le 18e siècle et surtout le règne autrichien sous l’Impératrice Marie-Thérèse améliorait nettement la qualité de vie, non seulement des habitants du village mais du pays entier.

La «nouvelle» église

C’est à cette époque (1738) qu’eut lieu la construction de la «nouvelle» église que l’on peut admirer encore aujourd’hui et qui a été classée «monument national» pour son architecture baroque typique.

En 1804, la localité de Mondercange comptait 80 maisons, Bergem en comptait 20 et Pontpierre et Foetz 21. On comptait 21 «pauvres» et 3 «mendiants».

 

Eglise Pontpierre

 

Vu sa situation géographique exposée – entre le Duché de Luxembourg et la Lorraine – Mondercange a vécu tout au long du Moyen Âge une Histoire assez mouvementée.

A Grousch

L’aube des temps modernes

Mais l’aube des temps modernes n’apportait guère d’amélioration. Des procès de sorcellerie ont eu lieu à la fin du 16e siècle et vers 1620, la peste réduisait à moitié la population. En plus, les pillages des mercenaires engagés dans les guerres fréquentes du 17e siècle réduisaient en cendre à plusieurs reprises le village.

A Grousch

 

L’essor de la sidérurgie survenu vers la fin du 19e siècle, qui transformait les localités voisines telles qu’Esch/Alzette, Differdange ou Dudelange en de vraies petites métropoles, n’influençait que superficiellement les localités de la Commune de Mondercange, qui restaient marqués surtout par l’agriculture. Ce n’est qu’après la 2e Guerre Mondiale, et surtout dans les années ’70 et ’80, que survint une véritable explosion démographique.

En 1900, la Commune de Mondercange comptait 1016 habitants, en 1930 1365 et 1960 2200.

Aujourd’hui, la Commune a dépassé les 6.500 habitants.